alternatives, éducation, inclusion, société

L’école choisie

Comme la plupart des enfants de France, les nôtres ont fait leur rentrée (la première pour Léon) à l’école maternelle. Enfin, pas tout à fait comme tout le monde, car l’école que nous avons choisie pour nos enfants n’est pas tout à fait comme les autres… C’est une école Diwan, où les enfants sont plongés dans la langue bretonne au quotidien (en immersion comme on dit). Au-delà de l’apprentissage d’une autre langue que celle que nous pratiquons à la maison, nous avons choisi cette école pour plusieurs raisons :

  1. La place des parents : l’école Diwan étant associative, les parents font partie intégrante de l’organisation de l’école, des projets, des discussions et des décisions. Les relations avec les professeurs sont donc d’égales à égales et non pas de « savant » ou « sachant » à « simple parent ». Je mets des guillemets car ce n’est bien sûr pas le cas partout, mais il y a encore peu d’écoles où les parents sont vraiment considérés comme partenaires de l’éducation et détenant d’un savoir…
  2. Le nombre d’enfants par classe : le nombre maximum est de 24 enfants par classe, rarement atteint sauf en maternelle. Au-delà, une classe supplémentaire est ouverte. Cette année scolaire, ils sont 20 et 21 inscrits dans chaque classe de maternelle, quel confort pour les enfants comme pour les adultes ! En tant que parent, on se dit que l’individualité de notre enfant sera forcément un petit peu plus prise en compte que dans une classe de 27 (voir plus !)…
  3. Les classes maternelles à plusieurs niveaux : ce n’est pas une règle systématique à Diwan, mais dans l’école de nos enfants, c’est un critère qui a confirmé notre décision. Nous sommes persuadés que de mélanger les enfants de 2 à 5 ans permet à chacun d’évoluer à son rythme, d’aider lorsqu’ils ont des facilités et d’être aidé lorsqu’ils ont des difficultés. La rentrée se passe aussi un peu mieux, car il n’y a pas plus de 5 enfants par niveaux, les plus grands peuvent donc accompagner les plus jeunes, il y a aussi moins d’enfants qui pleurent, etc…
  4. Le projet pédagogique : basé sur l’apprentissage de la discussion, de l’échange, de l’écoute de l’autre et de l’argumentation de ses idées, nous avons été conquis par l’approche et les notions d’entraide et de partage présents à tous les niveaux de la scolarité. Nous avons pu observer la pratique de ces valeurs lorsque des « grands » de CM2 venaient s’occuper de notre « petite » lorsqu’elle tombait, lui faire un bisou pour lui dire au revoir, l’aider à porter son sac ou lui ouvrir son goûter… Ces pratiques sont ancrées dans le fonctionnement, les plus grands les ont intégrées et les mettent en pratique tout naturellement au quotidien.

Alors c’est vrai, nous ne parlons pas breton, nous ne sommes même pas particulièrement militants, mais l’ouverture à la langue, aux autres, et toutes les raisons expliquées plus haut, confirment notre choix. Le fait qu’elle soit accessible à tous car gratuite répond également à nos valeurs de mixité sociale. Nous y avons rencontré des adultes à l’écoute, qui sortaient peut-être du modèle type de l’instituteur/trice et/ou ATSEM, mais qui ont su être à l’écoute de nos enfants et adapter leur approche à leur personnalité. C’est tout ce que nous souhaitons : que nos enfants aillent à l’école avec plaisir et y apprennent à vivre ensemble. Les apprentissages suivront, nous ne sommes pas inquiets !

ecole18

2 réflexions au sujet de “L’école choisie”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.