alternatives, éducation, famille, nomadisme, projet, société

La vie comme une aventure

Aventure : n. f., du latin populaire adventure (choses qui doivent arriver, de advenire) ; 1- Entreprise comportant des difficultés, une grande part d’inconnu, parfois des aspects extraordinaires, à laquelle participe une ou plusieurs personnes. 2- Toute entreprise dont le risque est considérable et l’issue est douteuse. (Selon Larousse)

Chacun peut donc choisir la définition qui lui correspond selon la vie qu’il veut vivre. Vous vous doutez bien quelle est la nôtre… Mais plus nous parlons de notre projet (qui n’est encore qu’à l’état de projet, même si le moment de le vivre pleinement se rapproche grandement !), plus nous nous rendons compte que pour certains, c’est plutôt le deuxième aspect de l’aventure qui prend le dessus. La peur. La peur de perdre ce qu’on a, la peur d’être marginalisé, la peur de l’inconnu… Toutes ces peurs qui font penser aux autres que notre choix est risqué, pour nous mais surtout pour nos enfants. Que nous imposons une vie de famille qui met en péril l’évolution, la socialisation, l’éducation de nos enfants.

Mais ceux qui pensent cela n’ont rien compris à ce que nous voulons faire. Car si nous avons fait ces choix, c’est d’abord pour nos enfants. Nous quittons une (toute relative) sécurité matérielle, mais pour miser sur la sécurité affective de chaque membre de la famille. Nous ne recherchons pas une stabilité géographique ou immobilière, car nous misons sur notre stabilité familiale. Nous ne nous renfermons pas sur notre cocon familial pour fuir ou éviter d’être confrontés aux autres, mais nous renforçons nos liens intra-familiaux pour aller à la découverte du monde avec plus d’assurance et d’aisance. Nous ne basons pas nos choix CONTRE une société, une éducation ou une norme, mais pour être en accord AVEC nous-mêmes, nos valeurs et nos convictions.

Certes, c’est une aventure avec sa part d’inconnus, de difficultés (mais aussi et surtout d’aspects extraordinaires). Mais si on y regarde à 2 fois, nous ne prenons pratiquement aucun risque, que les plus inquiets se rassurent ! Non, je vais quitter un CDI mais je reste en lien avec mon secteur d’emploi et mon réseau. Je ne suis pas carriériste donc s’il faut travailler, je travaillerais quand il le faudra. Nous quittons une maison en location, mais nous restons dans le département, si jamais nous voulons revenir en arrière pour quelque raison que ce soit, rien ne nous en empêche ! Nous nous laissons le temps de tester cette vie nomade et minimaliste, plus en lien avec la nature, pendant 1 an et demi, ce n’est pas rien ! Quand nous partirons vraiment sur les routes d’Europe, nous aurons, je pense, déjà résolu une bonne partie des questions que tout à chacun peut se poser avant de vivre comme cela. Nous ne pouvons pas anticiper plus que ça…

Il nous faut donc continuer à expliquer, rassurer, comprendre, écouter les peurs des autres, sans que cela nous empêche de vivre pleinement NOTRE aventure. Nos enfants ne seront sûrement pas plus malheureux que d’autres ayant cette stabilité, ce confort et cette sécurité tant recherchée. Nous arriverons certainement à dépasser les épreuves et les difficultés, parce que nous serons ensemble et parce que nous sommes déjà heureux des choix que nous avons fait.

Aventure à suivre… 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.