alternatives, éducation, inclusion, pédagogie

Comprendre la pédagogie Freinet en 3 questions

IL FAUT QUE L’ENFANT AIT LE GOÛT DE DIRE, D’ÉCRIRE QUELQUE CHOSE, DE S’EXPRIMER. IL FAUT DONC QU’IL AIT LA POSSIBILITÉ DE PARLER À DES GENS QUI L’ÉCOUTENT OU QUI LE LISENT.

Qui était Célestin FREINET ?

Né en 1896 à Gars en France, il est le dernier d’une fratrie de 4 enfants. Il a eu une enfance épanouie dans une commune rurale, proche de la nature et ancré dans les traditions. Son plus grand malheur enfant était qu’il s’ennuyait à l’école, malgré le fait qu’il soit bon élève. C’est peut-être pour cela qu’il a choisi une formation d’instituteur, qu’il a dû écourter pour partir à la guerre. Il est revenu blessé à un poumon et en gardera des séquelles toute sa vie.
En 1925 il rencontre Elise, institutrice également, qu’il épouse un an plus tard et avec qui il aura une fille, Madeleine. Ils sont nommés ensemble à l’école de Saint-Paul de Vence en 1927. Elise, ayant également une formation de graveur sur bois, participera aux recherches et expérimentations pédagogiques avec son mari et sera celle, grâce à son expérience, qui amènera les enfants vers l’expression artistique libre.

Pourquoi cette nouvelle pédagogie ?

Célestin a connu une école où l’enseignant avait l’autorité absolue : du haut de son estrade c’est lui qui était détenteur de la parole, du savoir, du rythme du travail et des évaluations. Toute communication entre enfants en dehors des récréations était considérée comme bavardage ou copiage, et la seule relation encouragée était la compétition. Il veut remettre en question tout cela, il veut éduquer des hommes libres et responsables, leur apprendre que l’autorité ne vient pas de l’enseignant mais du groupe. Il quitte son estrade pour redescendre au niveau des enfants, favoriser les échanges et la collaboration enfant-adulte. Pour résumer, ses principes peuvent tenir en 3 points principaux :

  • favoriser la libre expression, la découverte, l’échange
  • l’expérience, par le tatonnement et l’erreur, est la base de tout apprentissage
  • être proche de la nature pour relier l’école à la vie et donner l’occasion aux enfants d’être actifs

Comment mettre cela en pratique ?

Pour permettre la libre expression de chacun dans la communauté, il faut jongler entre individuel et collectif. Pour cela il met en place des systèmes de parrainage, des travaux en petit groupes, l’écriture ou la recherche individuelle à présenter au collectif pour créer l’échange et l’enrichissement par l’ensemble. Pour que les enfants puissent maitriser eux-même leur rythme d’apprentissage, il les laisse réaliser leur plan de travail et leur propre bilan, tout en leur laissant à disposition des fiches guides et des fichiers auto-correctifs. Pour leur donner envie de s’exprimer et de partager, d’écrire et de lire, d’apprendre et de découvrir, il utilise l’imprimerie plutôt que les manuels déjà édité, en créant avec ses élèves un journal scolaire ou l’édition de revues. Cette dernière méthode retirant les manuels scolaires de la classe a quelque peu bousculé les pratiques traditionalistes de l’époque…

Concrètement, en classe ou à la maison, il est possible de mettre à disposition des outils simples et accessibles aux enfants dès tout-petits :

  1. jeux coopératifs
  2. activitées créatives
  3. outils d’expression libre (feuilles à dessin, peinture, pâte à modeler…)
  4. outils de bricolage et de mesure (mètre, verre mesureur, balance, caisse à outils…)
  5. musiques, livres
  6. nouvelles technologies

En matière d’activités, voici quelques exemples à proposer pour donner envie à l’enfant d’apprendre et de partager ses découvertes :

  1. réaliser un documentaire ou une interview,
  2. inventer une histoire et fabriquer un livre
  3. partager ses créations (sur un blog coopératif, à la famille par mail ou sur papier…)
  4. avoir un correspondant
  5. réaliser un livre de vie (dès tout-petit en dictant les moments forts et en les illustrant, ou seul plus tard lorsqu’il est capable d’écrire)
  6. faire un reportage photo ou une chasse aux sons dans la nature

Je finirais par 2 activités/outils que je trouve particulièrement interessants à utiliser autant en collectivité qu’à la maison :

  1. La boite à questions : les enfants inscrivent sur des papiers des questions, des envies de visites ou des sujets à approfondir. La boîte peut-être ouverte en fin de semaine pour voir ce qui peut être fait sur le week-end en famille ou préparé pour plus tard. Pour les plus petits, le parent peut écrire au fur et à mesure des envies exprimées et laisser l’enfant glisser son idée dans la boite.
  2. Le journal mural : les enfants inscrivent tous leurs griefs pour en parler ensuite en communauté. Cette façon d’aborder les règles de vie commune laisse une place à chacun et permet de réadapter le quotidien pour que chacun y trouve sa place. Certainement plus facile à faire lorsque les enfants ont accès à l’écriture mais je garde l’idée en tête !

Pour aller plus loin dans la découverte de la vie et de l’oeuvre de Célestin Freinet, vous pouvez aller sur le site de l’Institut coopératif de l’école moderne.

Pour découvrir encore plus d’activités et d’outils, je ne peux que vous conseiller Le grand guide des pédagogies alternatives de Madeleine DENY et Anne-Cécile PIGACHE, c’est une mine d’informations et de ressources, sur lesquels je me suis basée pour mes articles !

J’espère que cette pédagogie est un peu plus claire pour vous après la lecture de cet article. Je vous donne maintenant rendez-vous mercredi prochain où je vous parlerais d’une femme ! Si vous souhaitez faire des commentaires sur cet article ou le compléter avec votre connaissance ou votre expérience, n’hésitez pas 😊!

5 réflexions au sujet de “Comprendre la pédagogie Freinet en 3 questions”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.