éducation, famille, pédagogie, société

Le homeschooling selon Charlotte MASON en 3 questions

Les enfants naissent avec toute la curiosité dont ils ont besoin. Et cette curiosité dure toute la vie, pourvu qu’elle soit nourrie sans relâche d’idées et d’experiences.

Charlotte mason

Qui était Charlotte MASON ?

En 1842, nait dans le nord du pays de Galles la petite Charlotte, dans une famille modeste pour qui elle sera la seule enfant. Ses parents donne une importance à la culture et à l’instruction, ce sont eux qui prendront en charge ses apprentissages à la maison en se répartissant les matières. Elle sera orpheline à 17 ans et à 18 ans elle partira à Londres se former au métier d’enseignante.

Ses parents lui ont tranmis le goût de la culture, de l’instruction riche et de l’égalité. C’est à partir de ces idées qu’elle va enseigner d’abord aux moins de 6 ans, puis aux jeunes filles, et ensuite aux parents, precepteurs, éducateurs, afin que chacun puisse avoir accès à une instruction riche, quelle que soit sa classe sociale. Elle défend le fait qu’il manque des ressources aux parents et qu’il faudrait pouvoir les accompagner dans l’instruction de leurs enfants. Elle créera pour cela un groupe et une revue comme « mode d’emploi » de l’instruction à domicile.

Quels sont les grands principes de la pédagogie de Charlotte MASON ?

1 – Le contact avec la nature

Charlotte MASON défend l’idée que la vie au grand air, le contact avec l’environnement extérieur, est la base de l’instruction et un outil éducatif essentiel. Elle préconise de laisser les enfants de moins de 6 ans le plus souvent dehors, simplement en les laissant observer la vie, s’imprégner de l’atmosphère, s’émerveiller des plus infimes détails. La météo ne doit pas limiter cette liberté (c’est elle qui a dit « Il n’y a pas de mauvais temps, il n’y a que des mauvais vêtements « , phrase que l’on connait bien en Bretagne 😜) mais au contraire multiplier les possibilités de découvertes : la maison de l’insecte, le mouvement des nuages, le bruit de la pluie, etc. Dans ce lien que l’enfant créé avec la nature, l’adulte ne doit mettre aucune pression, il doit le laisser totalement libre de vivre ce contact comme il le sent, et faire ses expériences en toute autonomie. Elle parle d' »inactivité magistrale » de l’adulte qui est là pour accompagner l’enfant avec bienveillance.

2 – L’environnement

Pour que l’enfant puisse être disposé aux apprentissages, il faut également créer autour de lui un environnement favorable. Elle entend par là :

  • Une certaine discipline : des routines, des rituels qui libèrent l’esprit grâce aux habitudes acquises, transmises par l’exemple ou la pratique d’un sport.
  • Le respect de ce qu’il est : éviter toute violence physique ou verbale, toute manipulation ou jeu affectif (punitions et récompenses, chantage, menace… Toute violence éducative ordinaire -VEO- on dirait aujourd’hui.) qui pourrait l’abîmer, alors que l’objectif est de cultiver sa confiance, sa curiosité et son imagination.
  • Une vie riche : en expériences, en idées vivantes, en nourriture intellectuelle, en ouverture au monde. L’enfant doit être exposé au maximum d’outils à sa disposition : livres, rencontres, idées, jeux, pour enrichir sa compréhension du monde.

3 – Les livres vivants (« Living books »)

Sa pédagogie se base sur le fait qu’aucun ouvrage scolaire n’apportera autant à l’enfant que son expérience de la vie au grand air. Mais cela ne veut pas dire qu’elle rejette les livres, au contraire, elle veut les rendre attractifs, vivants, qui donnent envie de lire aux enfants. Elle préconise de ne pas infantiliser les lectures, de ne pas les édulcorer pour soi-disant se mettre au niveau intellectuel des enfants. Elle soutient que les enfants sont capables d’écouter et de lire des romans d’aventure, des livres d’auteurs, de la poésie, même s’ils n’ont pas accès à tous les mots cela stimule leur curiosité et leur imagination. Elle appelle « living books » des ouvrages beaux, écrits par des auteurs passionnés, sur des sujets très divers, mais qui permettent aux enfants d’assouvir leurs besoins de curiosité, de créer la surprise, de susciter une émotion.

Comment mettre cela en pratique ?

Cette pédagogie est la plus simple à mettre en pratique à la maison puisqu’elle a été pensée et conçue pour l’instruction à domicile !

Le premier principe, dès le plus jeune âge, est de laisser les enfants au moins 6 heures par jour à l’extérieur pour vivre leur expérience de la nature. Ensuite, il est possible de poursuivre en les invitant :

  • à dessiner sans donner de consignes particulières, simplement en mettant du matériel à disposition
  • à réaliser un calendrier des saisons, des évènements de la nature, des légumes…
  • à décrire le paysage observé, de plus en plus précisément
  • à faire un herbier, etc.

Et bien sûr, mettre à disposition le plus de livres possibles ! Vous trouverez ICI une liste de livres en français pour tous les âges. En recherchant sur Internet vous en trouverez sûrement d’autres, mais celle-ci est déjà assez conséquente !

Pour aller, plus loin, vous pouvez lire Le Grand Livre des pédagogies Alternatives, ou aller sur apprendre-reviser-memoriser qui en fait un autre résumé et renvoie également vers d’autres sources.

Pour ceux qui arrivent maintenant, il y a aussi des articles sur la pédagogie Freinet, Pikler, Reggio et La Garanderie ! La semaine prochaine, nous irons du côté de l’Allemagne, pour une pédagogie de plus en plus connue et pratiquée en France. Vous avez deviné 😉?

1 réflexion au sujet de “Le homeschooling selon Charlotte MASON en 3 questions”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.