éducation, inclusion, pédagogie

La pédagogie d’Arno Stern en 3 questions.

Chacun est capable de pratiquer le jeu de peindre, il n’y a pas de don pour cela et il n’y a pas de personnes handicapés ou empêchées. C’est un plaisir que l’on peut offrir à chacun.

Arno stern

1 – Qui est Arno STERN ?

Né en 1924 à Kassel en Allemagne, il était un très bon élève. Il arrive en France en 1933 avec ses parents lors de l’arrivée au pouvoir d’Hitler. Fuyant les combats, il sera accueilli avec sa famille en Suisse, où il travaillera dans un camp de 16 à 20 ans. Rapatrié en France à la fin de la guerre, sans idée d’avenir ou de diplôme, sans études, il n’est pas préparé à la vie active. C’est alors qu’un poste lui est proposé en 1946 dans un orphelinat de guerre à Paris, où on lui demande d’occuper les enfants, sans connaissance particulière sur la pédagogie ou l’éducation. Avec très peu de matériel et de moyens, à seulement 22 ans, il offre aux enfants l’occasion d’abord de dessiner, puis de peindre et jouer avec la peinture.

Après ces 2 années d’expérience, il n’a qu’une envie : continuer à peindre et à partager. Il fonde à Paris « l’académie du jeudi » (car jour de congé des enfants) où il reçoit des enfants essentiellement entre 5 et 15 ans. Il se rend vite compte que cette limite d’âge n’a pas lieu d’être et ouvre petit à petit son atelier, appelé ensuite « Closlieu », à des adultes et des groupes comprenant autant des enfants que des plus de 60 ans. Il y pratique « le jeu de peindre », qui appartient à tous, qu’il oppose à l’ « art de peindre », réservé aux artistes. Il se considère comme un « trouveur », qui découvre ce qui se passe dans l’espace de chaque feuille et qui est à chaque fois original.

Côté vie personnelle, j’ai eu beaucoup plus de mal à trouver des informations. C’est à travers son fils (André Stern, que j’aime beaucoup dans ses propos et ses idées) que j’en ai appris un peu plus. Arno Stern et son épouse ont eu 2 enfant qu’ils ont choisi de ne pas scolariser, non pas par opposition au système scolaire, mais par respect pour la disposition spontanée de l’enfant. Leur position était basé sur une curiosité simple : quel sera le prochain pas naturel de l’enfant lorsqu’on laisse liberté et spontanéité s’exprimer ?

2- Les grands principes d’Arno Stern

La formulation

Lorsqu’un enfant dessine, il fait ce que Arno Stern appelle des « Traces ». Ces Traces ne sont pas inachevées, inacomplies ou imparfaites comme cela est souvent pensé, mais elles répondent à un code universel qu’il appelle formulation. Il a fait un inventaire des sujets que tous les enfants réalisent, quel que soit leur pays (formes, nature, habitats…). En allant rencontrer des enfants nomades, de peuples isolés, et surtout des enfants non scolarisés (en Mauritanie, au Niger, au Guatemala, au Pérou, etc), qu’il appelle « vrais », « authentiques », non influencé, il se rend compte que les Traces sont les mêmes. Il identifie cette source commune comme génétique et liée à la condition que cette trace n’est pas destinée à la communication, mais à l’organisme même de l’individu et la formation de sa « mémoire organique » (appellée mémoire cellulaire par les neurosciences).

Le jeu de peindre

L’enfant qui retrouve le plaisir de peindre sans attendre de jugement, du regard de l’adulte et de compétition avec d’autres, renoue avec son enfance. Il redevient capable de jouer et de vivre la formulation. C’est le jeu de peindre qui permet à tous, adultes comme enfants, de s’exprimer librement. Arno Stern pratique le jeu de peindre dans un lieu particulier, son Closlieu, où il accueille des groupes constitués de personnes d’âges divers en même temps, sans catégories, car c’est la diversité qui est importante pour lui. Personne ne cherche à faire comme l’autre, ou mieux que l’autre, mais chacun cherche à créer son propre monde qui va vivre avec le monde des autres. Chacun se vide sans restrictions, sans influences ou interférences, mais partage les pinceaux et les couleurs avec les autres participants. Ce jeu de peindre permet d’être soi-même parmi les autres, c’est une mise en commun de chaque individu. Aucun jugement, critique ou refus n’est redouté à l’intérieur de ce lieu protecteur. C’est le fait de vivre un moment privilégié qui est mis en avant et non ce qui est « produit ».

Le servant du jeu de peindre

La pratique du jeu de peindre repose sur la présence du servant. Le servant permet de vivre le jeu de peindre, il n’est pas là pour transmettre, enseigner ou apprendre, mais seulement permettre de jouer sans restrictions, en garantissant une structure. Le servant acquiert une attitude respectueuse, non jugeante, sans interrogation sur la trace et sa formulation. Le servant doit donc connaitre les lois de la formulation pour ne pas montrer d’étonnement, de curiosité, ou d’intervenir dans l’expression spontanée. Arno Stern propose des formations pour devenir servant du jeu de peindre et maitriser la connaissance scientifique de la sémiologie de l’expression.

3- Quelques ressources

Pour aller plus loin

Si vous souhaitez en savoir plus sur Arno Stern, sa vie et son oeuvre, je peux vous conseiller quelques articles :

  1. Sur le site Ecologie de l’enfance , initié par son fils André, vous trouverez des ressources et articles sur Arno Stern, mais aussi des vidéos de référence.
  2. Sur le Site officiel de Arno Stern, ses recherches, principes, formations et expérimentations sont décrites et étayées par des images.
  3. Pour lire une Interview de Arno Stern, ou cet article qui vous parle d’un lieu à côté de Lyon, inspiré du Closlieu et tenu par 2 praticiennes formées à la sémiologie de l’expression.

Pour pratiquer le jeu de peindre

Comme expliqué plus haut, la pratique du jeu de peindre est autant simple et naturelle qu’exigeante. Sans la formation de Servant du jeu de peindre et la connaissance de la formulation, nous pouvons nous sentir incompétent pour pratiquer soi-même et avec nos enfants. Je vous propose ici quelques pistes pour pratiquer votre propre jeu de peindre :

  1. De manière simple et naturelle : retrouver le plaisir de peindre sans répondre à une demande, sans attente de l’extérieur (ni de soi-même), sans volonté de perfection. Je ne pense pas qu’il est possible d’atteindre cette liberté dès le premier essai, autant « déformé » que nous sommes par l’éducation artistique. Mais en créant un espace dans lequel nous pouvons nous sentir en sécurité, serein, suffisamment à l’aise et libre de créer, cela vaut le coup d’essayer, non ?
  2. En exemple, cette maman de 5 enfants et ancienne institutrice de maternelle, a tenté l’expérience de l’Activité maison avec ses enfants, en suivant des principes aussi proches que possible de la pédagogie d’Arno Stern. Accessoirement, elle est aussi co-auteure du Grand guide des pédagogies alternatives que je trouve passionnant et dans lequel vous trouverez d’autres idées !

Petit plus…

L’un de ses ouvrages, sorti en 2011.

Je peux difficilement faire un article sur Arno Stern sans vous parler de son fils, André… J’en parle brièvement avant, et je ne vais pas m’étaler plus que ça ici, parce qu’il y a beaucoup trop à en dire ! En gros, il est l’héritier de cette culture de la spontanéité et de la liberté, de l’enfant, dans l’éducation et dans la pédagogie. Grand partageur de son expérience, non pour convaincre ou dire que son enfance était la meilleure, mais simplement pour raconter, voir inspirer ceux qui le veulent. Défenseur de la capacité naturelle de l’enfant, du jeu comme apprentissage et de l’enthousiasme comme moteur, il est d’une fraîcheur et d’une accessibilité qui ne (me) laisse pas indifférent(e)… 😳

Bien sûr, n’hésitez pas à corriger, commenter ou partager cet article si le coeur vous en dit. La semaine prochaine, je vous prépare un article sur une femme dont on parle de plus en plus pour sa pédagogie. Vous avez deviné ? Pour les anciens articles sur d’autres pédagogies, c’est ICI !

Et si vous souhaitez qu’un article futur parle plus en détail d’André Stern, je me ferais un plaisir d’y répondre ! Qu’en dites-vous ?? 😇

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.