alternatives, éducation, pédagogie

La pédagogie selon Decroly en 3 points

L’école pour la vie, dans la vie.

Ovide DECROLY

1- Qui était Jean-Ovide DECROLY ?

Il naît en 1871 dans un milieu bourgeois belge, à une époque où les populations des villes vivent dans la misère. S’il est privilégié par son milieu de naissance, il subit la pression de ses parents qui attendent de lui un parcours scolaire traditionnel et brillant. Il suivra donc une formation gréco-latine en internat, alors qu’il est naturellement attiré par les arts et les sciences. Cet attrait pour les sciences naturelles l’amènera à suivre des études de médecine. Alors qu’il était un écolier turbulent qui ne se passionnait pas pour les matières enseignées, il devient un étudiant brillant qui bénéficiera de bourses pour étudier à l’université de Berlin ou encore à la Salpêtrière à Paris. C’est lors de cette dernière expérience qu’il fera des rencontres décisives qui l’orienteront vers la psychologie et la neuropsychiatrie.

Lorsqu’il est engagé à la Polyclinique de Bruxelles en 1898 pour accompagner les enfants présentant des troubles mentaux et de la parole, il prends conscience du délaissement de ces enfants et de l’urgence de les prendre en charge de manière plus appropriée. C’est en 1901 qu’un poste de médecin chef lui est proposé, lors de la création d’une clinique destinée à l’observation et au traitement des enfants dits « anormaux » à l’époque. Decroly pose alors une condition : celle d’accueillir ces enfants dans sa maison avec ses propres enfants (au nombre de 3), afin de leur apporter un milieu naturel équilibré, une vie normale et une éducation la plus large possible.

Fort du succès de cette expérience et enrichi du fruit de ses recherches, il ouvrira une seconde école pour les enfants dits « normaux » (l’Ermitage en 1907), à la demande de plusieurs de ses amis. En tant qu’écoles expérimentales, Decroly utilisera ces lieux pour mettre à l’épreuve les méthodes du système scolaire traditionnel. Il s’entourera de nouveaux collaborateurs dont Amélie HAMAÏDE, qui prendra la direction de l’Ermitage et écrira « La méthode Decroly » qui permis un rayonnement de plus grande envergure à cette pédagogie.

2- Les grands principes de la pédagogie Decroly

Il faut d’abord savoir que Ovide DECROLY est co-fondateur de la Ligue Internationale d’Education Nouvelle (LIEN) qui « postule que tous les êtres humains ont des potentialités immenses, qu’ils sont tous capables et tous créateurs » (Charte du LIEN). Ce sont les grands principes de ce courant qui se retrouvent dans sa méthode, même si celle-ci n’est pas figée. Pour lui, l’éducation étant une oeuvre humaine, elle est par nature souple et en constante évolution. Elle doit cependant se baser sur quelques connaissances et valeurs :

Chaque enfant est un être singulier

  • Chaque enfant, quel qu’il soit, est unique dans son émotivité, son histoire, son développement. Il ne peut pas nier ce qui le constitue, et l’adulte ou l’enseignant ne peut pas l’ignorer s’il veut le respecter dans ce qu’il est.
  • Chacun développe des centres d’intérêts issus de ses besoins, ses désirs, ses capacités et faiblesses. C’est à partir de ces intérêts que se développeront des désirs d’apprentissages.
  • La méthode active découlent de ces intérêts : l’enfant est acteur de ses apprentissages, sans hiérarchisation des matières, mais selon les goûts et intérêts qu’il développe.

L’enfant perçoit le monde comme un tout

  • L’enfant partira toujours du concret, de la vie : ce qu’il vit dans la nature, dans la société, dans le groupe… avant de passer à une phase d’analyse.
  • Il s’agira d’abord d’apprendre à l’enfant à comprendre, par l’observation de ce qui l’entoure, puis l’association à ce qu’il sait déjà et enregistre, puis l’expression de ces apprentissages de manière concrète et selon différentes techniques.
  • L’enfant se construit en interaction, grâce au groupe dans lequel il évolue : pour trouver sa place, discuter les conflits, prendre des responsabilités, créer des collaborations, apprendre la solidarité, etc.

Toute exclusion est un appauvrissement

  • « Les êtres humains grandissent de leurs différences et de leurs échanges » (charte du LIEN). Son expérience d’éducation commune d’enfants déclarés « arriérés » avec ses propres enfants ont fini de le convaincre que les échanges étaient bénéfiques pour tous.
  • Persuadé que chaque enfant est capable d’apprendre si on se donne les moyens de lui enseigner : il a adapté les apprentissages aux besoins et intérêts des enfants accompagnés. Il en a développé des outils utiles à tous les enfants et à l’origine de sa méthode.
  • « Est-ce l’élève qui est handicapé ou l’école qui est handicapante ? » (Groupe Français d’Education Nouvelle). L’école devrait être faite pour tous et réduire les inégalités, alors qu’elle soutenait une « élite » en mettant de côté ceux qui avaient des difficultés. Decroly et les partisans de l’Education Nouvelle défendaient une nouvelle approche de l’enfant et de l’école, plus inclusive et respectueuse des différences.

L’école comme lieu de vie

  • Les apprentissages sont partout : dans la cuisine, dans la rue, dans les jeux… Chaque espace de vie, de rencontre, de création, peut-être utilisé comme lieu d’apprentissage. Apprentissage des règles, des relations, de méthodes, de formules… La classe devient un atelier où l’enfant expérimente.
  • L’adulte est garant des apprentissages mais ne délivre pas de savoirs : il encourage, conseille dans les démarches, reste à l’écoute des difficultés et des intérêts, permet les expérimentations.
  • Il n’est pas question de programme, de manuels, d’évaluation ou d’échéances : chaque enfant peut proposer un projet ou sujet qui deviendra une base d’apprentissage en mathématique, géographie, arts, etc.

3 – Pour aller plus loin

  • Pour en savoir plus sur le personnage, vous pouvez vous rendre sur le site histoire de belges, qui lui a réservé une page assez complète concernant sa vie, sa pédagogie, ses écoles et son influence sur l’enseignement d’aujourd’hui. Vous trouverez également une page assez documentée sur la Ligue de l’Enseignement.
  • Cet article d’un ouvrage publié par les éditions cairn aborde un autre aspect de l’action de Decroly, plus ancré dans son époque et ses aspects politiques et sociaux.
  • Pour bénéficier de la méthode Decroly, il existe des écoles qui la pratique. Par chance, il y en a même une qui est publique (oui oui, de l’éducation nationale !) à côté de Paris (Ecole Publique Decroly) et dont le site regorge d’informations. Cet établissement accueille les enfants à partir de 3 ans et a même ouvert un collège. D’autres, privées celles-ci, s’en inspirent tout en s’ouvrant également à plusieurs méthodes. Vous en trouverez quelques exemples sur le site des écoles libres.
  • On ne peut pas parler de pédagogies innovantes sans aller sur le site de la ligue de l’éducation nouvelle. Quand vous aurez lu toutes les ressources présentes dessus, vous deviendrez incollables !
  • Decroly n’est pas le seul à avoir repensé l’éducation et l’instruction à son époque. Il était le contemporain de Maria Montessori en Italie, Rudolf Steiner ou encore Célestin Freinet en France.

Pour retrouver mes articles qui traitent de pédagogies ou d’écoles alternatives, vous pouvez aller directement ICI ! Cette série des grandes pédagogies en 3 questions n’est pas fini, je reviendrai bientôt 😉! Si vous voulez compléter ou corriger des informations notées ici, n’hésitez pas à le faire en commentaires ! Merci de votre lecture et de votre curiosité 😊

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.