alternatives, Chapitres, famille, nomadisme, projet

Chapitre 11 : un été pas comme les autres.

Nous avions prévu d’être en Belgique et aux Pays-Bas jusqu’en septembre. Nous étions prêts à nous adapter aux imprévus familiaux, aux problèmes mécaniques ou aux aléas météorologiques. Nous n’avions pas imaginé une pandémie… Bref, nous avons réduit notre rayon, revu nos points de chutes et remis à plus tard notre départ pour l’étranger. Cet événement nous a finalement permis de découvrir des lieux jusque là inconnus, si proches de nous que nous ne les avions pas vu. Nous avons pris le temps de nous arrêter chez nos amis, de visiter nos familles, de découvrir de nouvelles personnes et de nous fabriquer des souvenirs qui nous accompagnerons dans nos futurs voyages.

La Bretagne entre amis et familles

Le Trégor en mode « Wwoofing déménagement »

Première étape de notre périple estival : Lannion et sa région. Des amis de longue date en plein déménagement nous ont reçu pour quelques jours. Initialement, nous devions être présents pour le déménagement en lui-même, mais la Covid étant passé par là les démarches ont été retardées… Entre quelques cartons, balades dans le Trégor (qui ne manque pas de charme), repas qui se prolongent, et enfants qui s’épanouissent (parfois bruyamment), le séjour était plus qu’agréable. Un deuxième arrêt après déménagement s’est donc organisé dans la nouvelle maison, pour une participation au ménage, rangement et nettoyage du bassin ! Une découverte de ce séjour : coup de cœur qui allie plage, forêt, chemin de balade et vieilles pierres : la pointe de Maez an Aod. Si vous passez par là, arrêtez-vous, ça vaut vraiment le coup !

La pointe Finistère

Née moi-même à Morlaix, j’apprécie toujours de retourner dans mon Finistère natal, même si j’y redoute un peu le temps humide… Nous avons eu de la chance cette fois-ci et avons pu profiter des amis et de la famille qui s’y est installé sous un soleil bien agréable. Les plages de la pointe finistérienne sont magnifiques et tellement diverses : il est possible de passer de la plage gigantesque recouverte de sable blanc (comme la plage des 3 moutons), à la petite crique de galets (vers Lilia). Le tourisme dans ce bout du monde est moins présent et il est encore possible de dénicher des petits spots tranquilles et ressourçant, au cœur de zones naturelles préservées. Je ne peux que vous conseiller de vous aventurer dans ces contrées, mais pas tous en même temps ! 😉

Projet d’école de cirque buissonnière

En s’enfonçant un peu plus dans les terres, juste après le parc naturel régional d’Armorique, nous avons eu la chance de pouvoir nous poser quelques jours auprès de mon cousin et de sa famille. En plus de partager des valeurs éducatives, des ressources sur la communication ou la gestion des émotions, nous avons en commun un intérêt pour le développement des modes de vie et d’éducation alternatifs. Tous 2 artistes de cirque, ils ont fait évoluer leur pratique avec leur chemin de parents (vous pouvez les découvrir dans cet interview). Ils nous ont fait découvrir leur projet de création d’une école de cirque buissonnière : un lieu d’accueil pour les enfants et parents autour des activités du cirque, mais dans la forêt ! Je trouve l’idée géniale, l’univers est magique et, en plus de développer la motricité, le faire ensemble et la créativité à travers le cirque, la forêt ajoute un lien avec la nature qui ne peut que développer la relation au vivant. Je vous tiendrais au courant des avancées de ce beau projet dès que possible !

Eco-lieux

Le Bois du Barde

Premier éco-lieu officiel de l’été que nous avions hâte de découvrir : l’écodomaine du Bois du Barde. Situé proche de la commune de Mellionec, en plein centre de la Bretagne, ce lieu de vie et d’accueil est un havre de paix. Plusieurs familles y vivent à l’année et accueillent des Wwoofeurs pour participer à la vie du lieu, entretenir les espaces de culture et d’hébergement (potager, sanitaires, camping, poulailler…) et prendre soin des animaux (poules, cochons et poneys essentiellement). Ils accueillent également des séjours enfants et ados, en français et en breton !

L’espace camping où nous avons séjourné (malheureusement seulement 1 week-end) est une aire de camping naturel, c’est à dire qu’il n’y a pas d’emplacements délimités et chaque campeur s’installe où bon lui semble, dans le respect de ses voisins et de ses besoins. Il y a également 2 yourtes et une roulotte en location. Les toilettes à disposition des campeurs sont évidemment des toilettes sèches, et les douches sont adaptés aux personnes à mobilité réduite. Le plus de ce lieu, c’est que les campeurs peuvent également utiliser une cuisine collective (avec vaisselle, frigo et évier à disposition), un hangar abrité (pour manger et jouer, c’est idéal quand il pleut !), un coin barbecue, et tous les petits espaces naturels ou aménagés du domaine. Tout cela bien sûr en respectant les espaces des habitants permanents et en bonne intelligence collective.

Nous nous sommes sentis là bas comme chez nous, et en même temps dans un nouveau monde. Les enfants sont accueillis et ont la chance de participer tous les matins (pour ceux qui se lèvent) au nourrissage des animaux avec Gilles. Naël et Léon ont eu beaucoup de mal à partir tellement ils s’amusaient avec les nouveaux copains rencontrés (et chercher ses enfants qui se cachent dans le domaine, parmi tous les autres, ce n’est pas de tout repos 😑). Il faut dire que, même si nous voulions respecter l’heure de départ à midi, nous sommes partis à… 21h30 😬. Les rencontres du dernier moment nous ont amenées à partager le goûter, puis une balade dans la magnifique forêt qui borde le domaine, puis le repas avec les enfants… Bref, nous y retournerons plus tard, avec plaisir et pour plus longtemps, sans hésiter une seconde !

Pour les trouver, ils ont un site Internet assez complet (qui corrigera mes erreurs), et une page Facebook où vous trouverez tous les événements du lieu.

Le Wwoofing en famille

Cela faisait plusieurs années que nous voulions faire du Wwoofing en famille. Nos premières tentatives il y a plus de 10 ans avec les grands enfants de Patrice n’ont pas donné les résultats attendus, sans doute parce que le Wwoofing était moins répandu. Mais désormais, c’est possible, et même avec des enfants ! Alors cela demande un arrangement avec les hôtes, parce que nourrir 4 personnes 4 repas par jour, pour une seule qui travaille, ce n’est pas cohérent. L’équilibre est là : se répartir la participation à la vie du lieu et compléter les repas avec nos propres denrées, pour que la contribution de chacun soit équitable.

Notre première expérience s’est donc déroulée au Potager de l’impasse, entre Nantes et Redon. Nous avions pris la liberté d’aller rencontrer les hôtes plus tôt, afin de faire connaissance et d’échanger sur les modalités, eux comme nous étant débutants dans le wwoofing. Nous sommes donc arrivés sereins sur le lieu : leur maison d’habitation et leurs terrains qui abritent le poulailler, le champ des moutons, le potager existant et celui en cours de création avec les buttes, ainsi que le camp des wwoofeurs qui s’est monté dans le mois depuis notre première rencontre. Les enfants se sont retrouvés et les jeux ont commencé bien avant le travail…

Au Potager de l’Impasse, Cyrille et Angélique accueillent les wwoofeurs avec un repas commun, dans leur jardin. Notre première soirée fut donc partagée avec eux et le wwoofeur présent, Pierre, au milieu des cris (de joie ou autre) des enfants. Nous avons dégusté des merguez faites maison avec les moutons de l’élevage, accompagnés de patates du jardin, après l’apéro fait maison (enfin, plutôt ce que les enfants ont bien voulu nous laisser des gâteaux d’Angélique…). Patrice a commencé à creuser des buttes dès le lendemain matin, en compagnie de Pierre et Cyrille. L’après-midi c’est repos, sieste, discussion entre wwoofeurs et jeux des enfants. Et le soir, repas de départ de Pierre avec de l’agneau fondant et délicieux (désolée pour les végétariens) cuisiné avec patience (ce qui se ressent dans l’assiette !).

Notre semaine s’est déroulée entre travail le matin (sauf quand il y a eu le passage à l’hôpital pour retirer l’écharde sous l’ongle de Cyrille 😖), repos, balade ou visite l’après-midi (au Village du Peuple, dans la campagne environnante, ou en activité poney pour les enfants), apéro ou repas le soir (après le départ de Pierre, il y a eu l’arrivée d’Anna, le soutien à Cyrille sous médicaments après son opération, puis notre départ). Finalement peu de moments où la famille de Cyrille s’est retrouvée seule, et nous aussi, les enfants passant très régulièrement de la maison au terrain devant notre Coco… Ce fut pour nous une première expérience enrichissante et motivante pour poursuivre dans cette voie !

Tous ces moments de vie collective ont été entrecoupés de petites pauses pour une visite à St Nazaire d’un ami, des temps juste entre nous, au bord d’une plage, sur notre terrain, ou en camping pour une nuit après notre éclatement de pneu… (Il fallait bien un soucis de Coco dans tout ça)

Et après ?

L’été se termine et notre première non-rentrée se prépare : démarrage officiel de l’instruction en famille ! Les courriers sont prêts à partir, la journée avec le réseau IEF d’Ille et Vilaine est calée dans l’agenda, et l’allocation de rentrée scolaire est en cours de remboursement 😌. Nous sommes sereins et confiants pour cette nouvelle aventure qui s’annonce !

Nous profiterons des premiers jours de septembre pour rendre visite à d’autres familles rencontrées il y a plusieurs mois et se lançant également dans l’aventure IEF, avant de partir pour notre prochain wwoofing ! 15 jours (voir un peu plus) prévu dans un éco-hameau proche d’Angers rassemblant 2 familles, pour participer avec eux à la rénovation des bâtiments, au potager, et partager sur le unschooling et nos façons de vivre respectives 😍. Nous nous accordons 1 à 2 semaines de battement avant de repartir en octobre pour la Ferme des Vallées, entre Mayenne et Alençon, éco-lieu où vivent 2 familles avec qui nous apprendrons à prendre soin des chèvres, cochons, moutons, volailles et poneys, ainsi que du potager bien évidemment. Novembre sera pour le contrôle technique de notre Coco 🙏, et selon le résultat nous espérons pouvoir repartir un peu plus loin pour décembre.

J’ai hâte de vous en dire plus sur toutes ces futures aventures 😃!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.