alternatives, nomadisme, projet, société

Pour tous et partout !?

Quand on parle voyage, tout le monde a ses petits « trucs » pour payer moins, partir loin ou ne pas louper les meilleurs coins. Pour être au plus près des coutumes et des habitants des régions (ou pays) visités, on peut tenter de dormir chez l’habitant, quand on sait où s’adresser, ou d’avoir un contact (tu sais le cousin du voisin de la vieille tante qui a déménagé là-bas il y a quelques années)… Bref, il y a ceux qui essayent, ceux qui y arrivent, et ceux qui galèrent pour finalement n’avoir vraiment rencontré personne. Nous faisions un peu partie de ces derniers, à vouloir, sans trop savoir comment, par où aller et par qui passer pour être VRAIMENT en contact avec des gens qui sont prêts à nous accueillir, échanger avec nous, nous faire découvrir leur pays et leur façon de vivre, en même temps que nous leur apporterions ce que nous sommes, sans rentrer dans des échanges d’argent.

On est d’abord allé voir vers ce que tout le monde (ou presque…) connaît, ou a au moins entendu parler : le Couchsurfing, pour être hébergé un peu partout dans le monde sur un bout de canapé, ou le Woofing, pour être hébergés dans des fermes en échange d’une aide aux tâches quotidiennes auprès des animaux, du maraichage, etc. On avait regardé aussi les chantiers internationaux, histoire de faire quelque chose d’utile dans un village, tout en étant hébergé chez l’habitant. Mais nous nous sommes retrouvés confrontés à divers freins : que ce soit lié à l’argent à investir avant, pour partir 2 ou 3 mois en chantier, à l’espace, la langue, ou aux enfants nombreux (3 mineurs pour le Woofing, ça fait 5 personnes à héberger pour 1 ou 2 qui participent réellement – ou efficacement – aux tâches).

Finalement, la solution est venue d’ailleurs : plutôt que d’aller chercher dans les « nouveaux » moyens de voyager, c’est plutôt un « ancien » qui est venue à nous. Ma maman (jeune retraité depuis quelques années 😊), qui aime voyager depuis longtemps, nous a parlé d’une association qui met des hôtes et des voyageurs en lien, dans le but de mieux se connaître pour promouvoir la paix. Cette association est née en 1949 (dans le siècle précédent, oui !) et s’est appelée SERVAS en 1952, qui signifie « nous servons » (entendez « servir la paix ») en espéranto, une langue inventée au 19ème siècle qui aurait pu – ou dû ? – devenir un « langage mondial ». En bref, Servas prône la bienveillance dans les échanges, la rencontre des peuples (une centaine de pays en fait partie !), l’accueil de l’Autre (sans échange d’argent), soit beaucoup de valeurs qui nous sont chères et qu’on aimerait transmettre aux générations futures. C’est donc tout naturellement que nous avons rejoins le réseau, une fois en 2015 et, après une petite pause, évidement de nouveau cette année. Nous ne pouvions envisager notre voyage sans ce réseau de personnes, ces liens qui vont nous permettre de réaliser notre itinéraire en étant – à peu près – sûrs de rencontrer des humains bienveillants sur notre chemin.

Il ne nous reste maintenant plus qu’à prendre contact et constituer notre itinéraire en fonction des hôtes qui voudront bien croiser notre route ! Encore quelques efforts mais d’intégrer ce réseau c’est plutôt encourageant et bien motivant pour se lancer, non ?

1 réflexion au sujet de “Pour tous et partout !?”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.